Solwaster, le 10 octobre 2015

Remember Berbang

Photos Philippe Lismonde

 

"Opération Berbang" avait mal commencé pour nos SAS belges. Dans la nuit du 1er au 2 septembre, le premier groupe commandé par le capitaine Cassart devait sauter sur Solwaster, mais le pilote, ne trouvant pas la DZ, préféra les dropper sur un terrain qu'il connaissait bien, "la plaine Sapin" située à proximité de Somme Leuze. Etant donné le changement de programme, personne  au sol n'avait été  prévenu et, faute de balisage, nos cinq parachutistes durent donc sauter à l'aveugle.

Après quelques péripéties et avoir échappé aux patrouilles allemandes, ils furent recueillis à la Ferme du Moulin Bayir.

Le 4 septembre, s'étant reposés,  ils se mirent en route pour Bronromme pour réceptionner le deuxième groupe qui devait y sauter le 5. En route il fallut déplorer des pertes suite à un accrochage avec un groupe de Russes, partisans des Allemands, Jean Cassart fut même fait prisonnier, mais grâce à la résistance locale, il put s'échapper et continuer la mission.

Dans la nuit du 5 au 6 septembre, l 'avion qui devait larguer les onze hommes du deuxième groupe sur Bronromme fut attaqué par des chasseurs allemands, et tentant d'éviter les tirs ennemis, le pilote, complètement perdu, décida tout de même de faire sauter le lieutenant Van der Heyden et ses hommes.

Une fois au sol, il fallut plusieurs heures à l'équipe pour se rendre compte qu'ils avaient été parachutés en Allemagne, à 3 kilomètres de Monschau (Montjoie). Le commandant du groupe décida donc de rejoindre la Belgique à pied, avec l'espoir de faire la jonction avec leurs collègues SAS du premier groupe. Les conditions météo très mauvaises jouaient en leur faveur mais en l'absence presque totale de communications radio ils étaient livrés à eux-mêmes. Ils parvinrent néanmoins à atteindre la ligne Siegfried sans trop de problèmes et purent la traverser sans se faire voir.

Arrivés à Solwaster à l'aube du 9 septembre, ils furent accueillis par les résistants et purent s'installer à la ferme de Madame Bonniver. Ils prirent part avec la résistance au harcèlement des troupes allemandes circulant sur les routes voisines.

 Le soir du 9 septembre, le parachutage de deux autres groupes était prévu, le lieutenant Heilporn avec 15 hommes sur Bronromme et le sergent Pus avec 7 hommes sur Solwaster.

Une fois tous réunis, les parachutistes belges et la résistance, forts des armes, munitions et explosifs récupérés après les largages dans les environs de Solwaster, seront à même de tendre des embuscades et mener des attaques contre l'armée allemande jusqu'à l'arrivée des blindés américains le 11 septembre.

 

Vous trouverez 35 photos de cette marche organisée par la

Régionale de Verviers  ICI

 

Récit complet par Jean TEMMERMAN

présentation Roger BODSON, Président de la Régionale de Verviers