Pegasus Remembrance Walk

La «Pegasus Remembrance Walk» est une marche commémorative de la Bataille de Bure en mémoire aux soldats britanniques du 13th (Lancashire) Battalion/6th Airborne, de la 29th Armoured Brigade, ainsi qu’aux SAS belges et aux civils tombés de Bure durant les combats du 3 au 6 janvier 1945 lors de la Bataille des Ardennes.

Cette marche de mémoire démarre de la place de Tellin vers la Chapelle Notre Dame de Haurt et le champ de bataille des blindés britanniques où un hommage aux parachutistes britanniques est rendu.

La marche se poursuit vers le village de Bure en passant par le collège d’Alzon et l’emplacement du cimetière provisoire.  L’entrée dans Bure se fait par la rue principale en passant devant le poste de secours de 1945.

Devant l’Eglise Saint-Lambert et en présence des autorités communales et militaires, une cérémonie en mémoire des soldats britanniques et des civils tombés à Bure en janvier 1945 clôture la première partie de la journée.

Après une pause de midi méritée, bien au chaud et agrémentée d’un bon bol de potage, la marche reprend vers la Croix Renkin où une cérémonie commémore la mémoire des SAS belges tombés à Bure le 31 décembre 1944.

Après cet hommage, la «Pegasus Remembrance Walk» s’achève par la descente vers Tellin et le verre de l’amitié en la salle des fêtes.

Un peu d'histoire... les SAS belges

Dès le 29 Décembre 1944 des patrouilles de reconnaissance avaient été menées dans la région d'Halma, Chanly, Tellin et Bure. Le 31 Décembre, lors d’une de ces sorties pour le compte de la 6th Airborne Division, une jeep recce semi-blindée avec à son bord trois SAS belges est touchée de plein fouet par un obus allemand. Le lieutenant Paul Renkin ainsi que les parachutistes Claude de Villermont et Emile Lorphèvre y trouvent la mort. Un monument a été érigé en hommage à ces trois hommes, il est appelé « La Croix Renkin »

 

 Dessin de Marc Guelton SAS belge 1944

Prise de Bure

 

Le 3 Janvier 1945, aux petites heures, les hommes du 13th Battalion Parachute Regiment  se mettent en route depuis Resteigne  pour rejoindre leurs positions à proximité de Bure. Le matin même l’attaque est lancée sous un feu d’enfer et c’est au prix de très durs combats, qui dureront trois jours, et qui iront parfois jusqu’au corps à corps que le village sera repris aux allemands.

Chapelle de Haurt

Chapelle Notre-Dame de Haurt et potales, à l’époque l’endroit n’étant pas boisé, ce fut un des lieux choisi comme poste d’observation par les SAS.

Vidéo de TV Lux réalisée en 2014 par David Pierson et Natasha Brumat, avec les interviews de Michel Bourland, du colonel Tom Bilo, ainsi que de Mr Thierry Martin